Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Admin
Messages : 19
Date d'inscription : 25/09/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateurhttp://road-to-make-movies.forumactif.com

Premier cours

le Lun 25 Sep - 14:29
1. Présentation
Ce cours ne sera pas un cours magistral sur la théorie du scénario. Nous allons travailler sur des cas concrets que nous inventerons.
Dans ce cours nous verrons les enjeux concrets du scénario, du pitch à la continuité dialogué en passant par le synopsis ou le séquentier. Chacune de ces étapes du scénario feront l’objet d’une séance, jusqu’au jeudi 14/12 pour le partiel. (ou le 7)
2. Réflexion générale
Le plus important c’est l’idée. Elle peut survenir n’importe quand. On peut maitriser parfaitement les outils, l’idée ou l’inspiration n’est pas quelque chose que l’on étudie.
Le Pitch est essentiel, c’est la première rencontre entre le Producteur potentiel et le scénario. Un bon pitch assure une meilleur lisibilité et de plus grande chance d’être lu.
Le scénariste n’est pas un salarié, il est intermittent du spectacle et touche possiblement des droits d’auteurs. Ecrire pour le court-métrage est un bon entrainement car la plupart des enjeux scénaristique des longs-métrages se retrouvent dans l’écriture d’un court-métrage.
Le scénario est un outils pour parvenir à la création audiovisuelle. Il sera lu par tous : réalisateur, acteurs, chef-op, techniciens, metteur en scène… Il doit donc être clair et n’est certainement pas l’occasion d’un exercice de style. Lors du montage il est de nouveau important pour faire face aux possibles modification du film.
Il ne faut pas oublier que le cinéma est une industrie. Si le 1er film est un échec il n’y aura pas de second. Marguerite Duras a réussie à réaliser une vingtaine de films. En effet, ces productions étaient peu couteuses et rencontraient le succès auprès d’un public restreint, mais fidèle.
Une réunion avec un producteur se déroule  généralement avec un directeur littéraire, un producteur et le scénariste. De nombreuses corrections vont avoir lieu. Il faut garder en tête qu’un scénario est appelé à constamment évoluer. Il n’est qu’un guide pour la bonne réalisation d’un projet. Le scénario est un élément fédérateur entre les différents artisans. Le scénariste doit donc savoir mettre son ego de côté et accepter les changements à venir. Parfois d’une réunion à l’autre les producteurs peuvent changer d’avis.
Le script-Doctor est une personne qui corrige des scénarios, il n’est pas réellement auteur à moins d’être scénariste lui-même. Il pose un regard technique et théorique sur l’histoire en question.
3. Déroulement du cours
Chaque semaine un(e) étudiant(e) fera un compte rendu à envoyer à tous les participants de l’UE avant la séance suivante.
Ce cours est évalué de deux façon : un contrôle continu qui se traduit par des devoirs durant le semestre et un partiel. L’essentiel pour réussir reste l’assiduité, l’investissement et le travail fourni lors des séances.

4. entrainement
Pour le Prochain cours il faut faire des recherches autour du fait divers.  (Flaubert, Mme Bovary était à l’origine un fait divers. Beaucoup d’œuvres proviennent de fait divers et souvent cela révèle souvent beaucoup à propos de la société contemporaine.
Trouver un fait divers qui révèle le monde. Chercher un domaine qui nous intéresse. Il faut le détourner, il ne faut pas simplement l’adapter. Amener la source du fait divers la présenter puis pitcher en trois minutes.
Cahier des charges :
• de nos jours
• en France (décor familier) ou Transposable en FR.
• Pas nécessairement écrire un polar, film noir, thriller…
Ecrire une histoire dans un pays étranger est difficile et donne parfois lieu à des cliches, stéréotypes. Il faut faire d’intense recherche. Bien sûr certaines sociétés permettent davantage une retranscription.
Librairie compagnie avait fait une excellente présentation sur le scénario & les faits divers. Cf histoire du bébé qui chute du 3em et est indemne ou chirurgie esthétique.
Qu’est-ce que c’est qu’un fait divers ? Représentatif d’un malaise. Il révèle certains aspects de la société, ce n’est pas seulement anecdote.
Un scénario ne peut exister sans conflit, Tolstoï disait « les gens heureux n’ont pas d’histoire… »
Il existe deux sortes de conflits : soit de l’extérieur, soit la personne elle-même. Il faut généralement un élément déclencheur, surtout quand le problème ne vient pas de la personne elle-même.
Travailler de façon personnalisé sur chaque pitch permettra de comprendre la théorie, elle viendra de la pratique.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum